© ClaraMusica sprl - 2019

La Risonanza - dir. Fabio Bonizzoni

L’éclat et la pureté du diamant...

Jean-Stéphane Sourd Durand (Muse Baroque)

Créé en 1995 par le claveciniste et organiste Fabio Bonizzoni, La Risonanza est un orchestre de chambre sur instruments anciens. Il explore la musique italienne (ou d'influence italienne) de la fin du 17e et de la première moitié du 18e siècle.

Dès 1996, La Risonanza a proposé au disque un répertoire varié : un CD consacré à Girolamo Frescobaldi avec Gloria Banditelli, puis un CD (CHOC du "Monde de la musique") autour de la "Missa non sine quare" de J. C. Kerll (1627- 1693) mais aussi plusieurs enregistrements dédiés aux cantates de Luigi Rossi, Barbara Strozzi et aux concertos pour orgue de Sammartini et de Haydn.

En collaboration avec la maison de disques espagnole Glossa, La Risonanza a mené à bien son projet d’enregistrement de l'intégrale des cantates italiennes avec instruments de Haendel. Le premier disque de cette collection (Le Cantate per il Cardinal Pamphili) a reçu le "Stanley Sadie Handel Recording Prize 2007", une mention internationale pour le meilleur disque de musique haendélienne de l'année ; le même prix a été attribué en 2010 à Clori, Tirsi e Fileno et en 2011 à Apollo e Dafne. Ce dernier a également gagné un Gramophone Award en 2011.

La Risonanza s’est produite dans des festivals tels que les Festivals de musique ancienne d'Utrecht et de Bruges, Styriarte de Graz, Tage alter Musik Berlin, Saint-Michel en Thiérache, Lufthansa Festival for baroque music London, Siglos de Oro en Madrid, mais aussi au Palais des Beaux-Arts (Bozar) de Bruxelles, au Concertgebouw d'Amsterdam, à l'Arsenal de Metz, pour la Società del Quartetto di Milano, Santa Cecilia de Rome...

La Risonanza est très active dans le département de l'Aisne, avec le soutien du Conseil général de l'Aisne et du Ministère de la culture et de la communication / Direction Régionale des Affaires Culturelles de Picardie.

La Risonanza a été en résidence à la Fondation Royaumont pendant trois ans (2011-2013) ; elle y a travaillé à la réalisation d'un projet autour d'Arcangelo Corelli.

Fabio Bonizzoni

Fabio Bonizzoni est l'un des plus éminents clavecinistes et organistes italiens de sa génération. Il a obtenu son diplôme d'orgue baroque et celui de claveciniste concertiste au Conservatoire Royal de La Haye dans la classe de Ton Koopman. Il est lauréat de plusieurs concours d'orgue et de clavecin internationaux.

Après de fructueuses années de collaboration avec les plus grands orchestres spécialisés en musique ancienne (Amsterdam Baroque Orchestra, le Concert des Nations, Europa Galante...), Fabio Bonizzoni décide en 2004 de se consacrer pleinement à son orchestre, La Risonanza, en tant que soliste et chef.

Fabio Bonizzoni est aussi professeur de clavecin au Conservatoire de Novara (Italie) et au Conservatoire Royal de La Haye (Hollande). Il préside également l’« Associazione Hendel », qui favorise études et recherches sur la musique de Haendel en Italie.

Fabio Bonizzoni enregistre depuis longtemps pour le label espagnol Glossa. A sa discographie – couronnée par de nombreuses récompenses – figurent des œuvres de Claudio Merulo, Giovanni Salvatore, Giovanni Picchi, Francesco Geminiani, Bernardo Storace et Domenico Scarlatti. Ses derniers enregistrements sont consacrés aux Variations Goldberg, à L'Art de la Fugue de Johann Sebastian Bach et aux Toccatas et Partitas pour clavecin et orgue de Girolamo Frescobaldi.

 

Il achève en 2010 avec La Risonanza l’enregistrement intégral des cantates italiennes avec orchestre de Haendel, projet discographique qui a été distingué par le magazine « Gramophone » comme le plus important de la dernière décennie. Trois des sept disques qui composent cette intégrale ont gagné le prestigieux « Handel Stanley Sadie Prize ». Le dernier disque publié, Apollo e Dafne, a gagné le Gramophone Award 2011.

En tant que spécialiste du répertoire baroque, Fabio Bonizzoni est souvent sollicité par des orchestres en tant que chef invité : en 2011, il a dirigé l’orchestre du Teatro alla Scala de Milan dans le ballet L’altro Casanova.