© ClaraMusica sprl - 2019

Due Cori

Albane Carrère, mezzo-soprano

Etienne Rappe, piano

Albane Carrère

La mezzo-soprano Albane Carrère est née à Vienne en Autriche. 
Après une maîtrise en sociologie, elle entre au Conservatoire Royal de Musique et au Koninklijk Conservatorium de Bruxelles. Elle se perfectionne ensuite au European Opera Center, dans les master-classes de Teresa Berganza, Nadine Denize et Ann Murray, à l'Académie de Musique du Festival d'Aix-en-Provence et auprès de Claudine Hunault pour la mise en scène.

Sa saison 2018/2019 la verra incarner - entre autres - Chérubin dans Les Noces de Figaro de Mozart en Avignon, Enrichetta di Francia dans I puritani, Bersi dans Andrea Chenier au Théâtre Verdi de Trieste mais aussi Concepcion dans l'Heure Espagnole à Cannes ou encore Marguerite dans la Damnation de Faust de Berlioz à Valenciennes et à Chambery…. Un programme bien complet auquel s'ajoutent de nombreux concerts et récitals, dont Les Nuits d'Eté de Berlioz au Théâtre des Champs Elysées.

Mais revenons un peu en arrière : 

 

Dès 2005, le Festival lyrique belge "Solistes au Domaine" l'invite aux côtés de Barbara Hendricks, José Van Dam et Yvan Rebroff. Elle est également régulièrement en concerts au Brussels Summer Festival, aux Nuits musicales de Beloeil, au Festival de l'Eté Mosan, aux Midis-Minimes, au Festival de Stavelot et aux Bozar à Bruxelles.

Ses débuts à l'opéra se font en 2008 à l'Opéra de Gand dans le rôle de Mallika (Lakmé de Delibes), puis dans la comédie musicale La Mélodie du Bonheur dans le rôle de Maria au Palais des Beaux-Arts et au Forum de Liège.

En 2010 elle est engagée dans le rôle-titre de Thérèse de Massenet à l'Opéra Royal de Wallonie (Liège) et est invitée à plusieurs reprises au Progetto Martha Argerich en Suisse pour y interpréter le rôle de Samantha dans «La Fugue» d'Alexis Weissenberg accompagnée par Martha Argerich.

Entre 2010 et 2012, elle est distinguée du statut de soliste en résidence à l'Opéra de Rouen. Viendront alors des rôles tel que : la Seconde Dame (Die Zauberflöte de Mozart) à l'Opéra de Toulon, Karolka (Jenufa de Leoš Janáček), Mrs Grose (Le Tour d'écrou de Britten) et Flora (Traviata de Verdi) à l'Opéra de Versailles. 

En 2013-2014, sa carrière prend un nouveau tournant avec une création mondiale : La Dispute de Benoît Mernier au Théâtre Royal de la Monnaie de Bruxelles, dans le rôle d'Adine. Elle chante alors en soliste au Théâtre Antique des Chorégies d'Orange avec l'Orchestre Lyrique d'Avignon. Suivront ensuite Zerlina (Don Giovanni de Mozart) à Tours et Reims ainsi que pour le Festival Opéra en plein air (mise en scène de Patrick Poivre d'Arvor), ou encore Mercédès dans Carmen, puis Lucienne (Die Tote Stadt, Korngold) à l'Opéra de Nantes et à l'Opéra national de Lorraine. 
Elle se produit également en concerts, notamment à Paris, au Petit Palais et à la Cité de la Musique avec Opera Fuoco, à l'Opéra de Toulon, à Bordeaux avec CroisiEurope et à Saint-Pétersbourg puis en Suède avec l'ensemble Contraste.

En 2015-2016, elle participe sur France 3 à la toute première édition de l'émission Fauteuils d'Orchestre en duo avec Ruggero Raimondi. Elle crée avec l'ensemble Contraste, The Fairy Queen de Purcell à l'Opéra de Metz, avant d'interpréter le Renard dans La Petite Renarde Rusée de Janacek à l'Amphithéâtre Bastille, Mercedes dans Carmen à l'Opéra Grand Avignon, La Tsigane dans Le Journal d'un Disparu de Janacek, puis le rôle-titre de Donna dans la création mondiale en version scénique du Senza Sangue de Peter Eötvös à l'Opéra Grand Avignon, au Gothenburg Concert Hall de Suède, et à l'Armel Festival Opera de Budapest. 

2017-2018 : Les beaux rôles s'enchaînent toujours avec la reprise du rôle-titre de Donna dans Senza Sangue de Peter Eötvös sous sa direction à Londres, au Barbican puis au Hackney Empire, Garcias dans Don Quichotte à l'Opéra de Bordeaux, Cunégonde dans le Roi Carotte à l'Opéra de Lille, Clotilde dans Norma à l'Opéra de Saint-Etienne, Rouen et à l'Opéra de Mascate (Oman), Alisa dans Lucia di Lammermoor à l'Opéra de Bordeaux, Marie dans Moïse et Pharaon au Festival Rossini de Bad Wildbad…. Elle part également en tournée avec l’ensemble Contraste notamment dans le Stabat Mater de Pergolèse.

Albane se produit sur France 3 dans l’émission TV Musiques en Fête en direct depuis le Théâtre Antique des Chorégies d’Orange, est enregistrée lors de concerts live par Radio Classique, Musiq3, Arte Live Web, la BBC, France Musique et sort un disque Mozart avec Les Flamands Noirs et, à la rentrée, un disque Schubert avec Alfama.

Etienne Rappe

Étienne Rappe est né à Namur le 2 juin 1965. Il est lauréat de plusieurs concours (Axion classics de la banque Belfius, prix Sabam au concours Tromp – Eindhoven, Bourse de la Fondation belge de la Vocation, prix Phillipart et Prix Epta – CERA). Parallèlement à ses activités de soliste et de chambriste, Etienne Rappe se consacre à la direction de chœur et d’orchestre. Il est le fondateur et chef de l’orchestre de chambre Aria, qui constitue un projet original de formation et d’insertion professionnelle de jeunes instrumentistes diplômés, avec le soutien de la Fédération Wallonie Bruxelles, de CERA et de musiciens issus de nos grands orchestres nationaux. Il est aussi membre de plusieurs groupes de musique de chambre (“Due Cuori”, chant et piano ;”Fonte Sonora”, violon, flûte et piano ; et enfin, ” Les Elégiaques”, quatuor à clavier, avec lequel il participe à la redécouverte du patrimoine musical belge des XIXe et XXe siècles. Le quatuor propose aussi des œuvres habituelles du répertoire, comme Mozart ou Brahms ).

Professeur de piano au Conservatoire royal de Liège, il est fondateur de l’école Klaviatura et il anime chaque année des stages de piano (Malonne et Dinant – Belgique). Il est régulièrement appelé à l’étranger en tant que maître de stage ou membre du jury (Granada, Espagne; Varsovie, Pologne; Moscou, Russie).